C’est déjà possible

Innovations écologiques pour

un futur plus vert

À l’heure où nul ne doute de l’impact du changement climatique sur l’économie mondiale, les entreprises se mettent en quête d’innovations pour réduire leur empreinte écologique ainsi que celle de leurs consommateurs. Nous avons sélectionné trois pionniers qui nous montrent la voie à suivre.

Une tonne de GSM = 120 kg de cuivre

La fabrication d’un smartphone nécessite d’importantes quantités de matériaux et métaux nobles, comme l’argent, l’or, le cobalt, le tantale (coltan), le lithium ou le nickel. Des ressources qui, à l’échelle mondiale, se raréfient. En recyclant les circuits imprimés et les batteries de nos téléphones portables, nous pouvons récupérer une partie considérable de ces métaux précieux par le raffinage et l’épuration. Ainsi, une tonne de GSM contient 120 kilos de cuivre. Les batteries sont des sources de cobalt, lithium et nickel. Le recyclage se fait quasiment sans déchets, dans un circuit fermé. L’incinération des plastiques résiduels fournit l’énergie pour la fusion des métaux, lesquels peuvent ensuite être réutilisés pour la fabrication de nouveaux appareils. Les résultats sont tout à fait impressionnants. Quelque 30 à 44 % du platine, du palladium et du rhodium proviennent déjà du recyclage. Grâce à son usine sophistiquée, Umicore Precious Refining est l’un des plus grands parcs de recyclage de métaux nobles du monde.

Plus d’infos sur

Un smartphone qui a du cœur

Les smartphones sont devenus des objets si courants que nous en oublions leur considérable empreinte écologique. Si la plupart des matières premières qui entrent dans leur fabrication ne sont pas nocives en soi, elles proviennent souvent de mines très polluantes en Afrique, qui exploitent encore des enfants dans des conditions déplorables. De plus, la consommation énergétique et les émissions de CO2 associées à la production d’un smartphone sont énormes. En effet, les matières premières doivent être acheminées en Asie pour la fabrication, puis vers l’Europe et les États-Unis pour la vente. Fairphone entend bousculer cette réalité en fabriquant des smartphones à base de 50 % de matériaux recyclés et en optant pour des matières premières issues de sources durables et socialement responsables. De plus, le Fairphone se démonte facilement, ce qui permet de le réparer au lieu de le jeter à la première panne.

Découvrez

L’IA au service de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Pour la plupart des détaillants, la gestion des stocks est un véritable exercice d’équilibriste. Un mauvais calcul suffit pour que s’accumulent invendus et gaspillage alimentaire. Commander plus juste, c’est courir le risque de faire fuir les clients avec des rayons vides. Heureusement, les détaillants disposent désormais d’une nouvelle arme face à ce dilemme séculaire : la gestion cognitive des stocks au moyen de l’intelligence artificielle. Cette solution IA calcule seule et en continu les besoins les plus probables des clients sur la base de données hétérogènes, telles que les promotions, les stocks actuels, mais aussi l’historique des achats, la météo, l’emplacement du magasin, les tendances, les événements, etc. L’IA peut ainsi prédire les besoins et même commander les stocks nécessaires, sans intervention humaine.