Le moment de Hans Bourlon

“Quand j’étais enfant, je copiais les peintures de mon grand-père”

Hans Bourlon et son frère Joost ont ouvert un musée d’un genre très particulier à Malines. Une occasion rêvée de s’intéresser de plus près aux passions et aux sources d’inspiration du grand patron de Studio 100.

Hans Bourlon a inauguré ce printemps Het Kunstuur à Malines, une exposition originale qui rassemble 32 peintures datant de la fin du 19e/début 20e siècle. Une personnalité flamande (parfois connue, parfois moins) en projection grandeur nature commente le lien personnel qui l’unit à l’œuvre. “Chez Studio 100, le public est notre source d’inspiration. Nous cherchons à savoir ce qui l’intéresse, à imaginer les endroits où il a envie de se rendre. Je voulais transposer cette approche au monde muséal.” Bourlon s’intéresse à l’art depuis son plus jeune âge : “Notre grand-père était artiste peintre ; il vivait près de chez nous, dans le petit village de Baardegem, non loin d’Alost. Je le revois assis devant son chevalet, en train de peindre. J’aimais m’installer à ses côtés et copier ses peintures.” Cet intérêt pour l’art ne l’a jamais quitté, confie Bourlon : “Je ne suis pas un artiste actif, mais un collectionneur d’art – à mon niveau. C’est d’ailleurs une des raisons qui a motivé cette exposition. Exposer un tableau chez soi, l’accrocher au mur d’une pièce m’a toujours semblé un rien irrespectueux. Les conditions ne sont jamais idéales : trop proche de la fenêtre, trop près du chauffage…”

“Qui plus est, une œuvre est faite pour être vue. Plusieurs de mes collègues entrepreneurs, collectionneurs d’art eux aussi, m’ont d’ailleurs fait la même réflexion. Les œuvres gagnent en visibilité quand elles s’offrent aux yeux du public – ce qui permet de faire grimper leur cote.”

L’amour que Bourlon voue à l’art transparaît dans ses activités d’entrepreneur : “Notre comédie musicale Daens s’inspire très largement de l’univers artistique flamand. De nombreuses impressions du spectacle, par exemple, viennent des peintures de Valerius De Saedeleer, un peintre alostois contemporain de Daens.”

Hans Bourlon

  • Diplômé en philosophie
  • Fondateur et CEO de Studio 100
  • Élu Manager de l’année en 2008 (avec son collaborateur Gert Verhulst, cofondateur de Studio 100)

“Je ne suis pas un artiste actif, mais un collectionneur d’art à mon niveau."

Hans Bourlon